11 avril 2011

MAMAN

Souvenir de toi. Sensation lointaine. Pourtant, je te vois, Encore me regarder. Je devine ton sourrire, Nous deux... J'aurais dût les couvrir tes cheveux Des images s'éffacent, Pourtant reste comme des échardes Enfoncées dans le creux de mes mains. Ton souffle de vie, Fixe mon éternitée. Ma bouche caresse ton sein, Enfin comme ce mirage, Hière matin...  
Posté par pruvots à 04:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2011

CHIEN ABATTUS

Digne, il relève sa gueule d'une bave superbe. Sa face d'Epagneule Breton, retrouve ses esprits. Fleurs noires, blanches, Dégringole contre son crâne. D'autres rouges sang, S'accrochent devant ses yeux, Contraste du temps... La silhouhette aux lunettes noires, A la peau mat, au veston blanc, Au chapeau grisonnant, un homme? Fleurs pourpres, tu ouvres ta gueule. La douleur est en toi. Soufle court. Mais que cherchait-il à prouver? Noir, blanc, sombre, claire Le rêve se perds Fourrure d'un chien mouillé A quatre... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 03:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2011

MUSIQUE

HIVER A la dérive Délice fictif Visage exsangue D'une flore blanche. PRINTEMPS Vent vogant Lentement, Sentiment de renouveau Beautée, amante, S'ouvre... ETE Sablier las, Mue par la beautée, Dans le sable chaud, Coule la nef d'argent, Grande nébuleuse, En pleine quiétude. AUTOMNE Bat de l'oeil, Le sentiment Se renouveau illusoire, Révèle la roue Avanie écrit en rouge Dans le fond tu te couches.  
Posté par pruvots à 05:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2011

FEUX DE CAMPS

Flamèches flamboyantes Tel un miroire Diffusent l'ombre claire de ta chaire Frôle ta conscience Dorloté par les phantasmes sacrés Où roulent ensemble L'amour factif de cet esprit gitan qui m'anime A travers l'éclat de tes yeux bleus. Tirant la roulotte L'autre dormant au château L'espace est grand La route est vaste Reflets des ses flammes Qui me brulent les yeux Notre fumée monte aux cieux Comment nos âmes restent pieuse? Assis tout les deux au coin du feu.  
Posté par pruvots à 05:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mars 2011

PASSION

Ecoute s'écouler nos parôles   Tels des éclats,   Nos pulsions s'envolent à l'unisson.   Pourpre ta chaire,   Dans un flôt ennivrant embrase nos veines.   D'une caresse douce,   Nos doigts léger se lient,   D'amour ils s'unient.   Ecrase ta main contre  la mienne   A jamais reste fidèle.   Nos yeux se trouvent,   Nos âme  réunie,   Creuse le sillon de la vie.  
Posté par pruvots à 04:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mars 2011

LA TOILE

Les files imbibés d'ocre de chine, Forment un entrelassement unique, Entre deux tiges. Les nervures de la feuille, Se gonflent, Laissant couler son jus. Bestiole velue, Au centre de sa toile, Vide, sereine. Attend avec impatience, Dans le levant,  Sa proie. Tout s'immobilise. Fil invisible; Où pend goutte de rosée. Le piège est refermé. Les huits pattes s'agittent L'insecte cherche à s'échapper Se colle à travers le voile; Des perles de nacres tombent en cascades. L'araignée s'active dans le couchant Les... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 23:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2011

BIEN ÊTRE EMBUE CE TRISTE Où A SOMBRE.

Détrempe voilée sur fond embuéeDernière bouffée d'air respiréDans l'ambiance sombre,De cet éclairage étouffé.Interrieur chauffé, D'une triste voiture.Il trace de larges mouvement cadencés.L'espace rempli le vide du pare-brise.Il rit de cet instant,De ce néant éphémère.Léger reflet s'interpose entre son visage,Et cet exterrieur froid.Seul ces traces mouillées, si présente,Dans lequel son esprit se dégage, Représente dans un dernier geste,Les points sur les "i" de "ici gît".
Posté par pruvots à 05:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2011

NOCTAMBULE

Bat de l'oeil, D'une ponctuation. Ecoute la musique, Douce sensation. Tu empêches le rêve, image faussée. Tu n'y crois plus, Passé révolu.   Tout bouge autour, Alors tu te grouilles De fermer la porte, Les volet. Personne ne viendra Troubler ta demeure.   Tu as chaud, Car dehors il fait soleil. Mais ton corps solitaire, Silhouette triste. N'ose s'aventurer dans le Monde.   La journée passe. Le soir violacé, accentue l'opacité de l'atmosphère. L'ombre de ton corps sombre s'allonge, sur les... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 novembre 2010

LE CAÏMAN VERT

On pouvait entendre Soit le tic tac irrégulier, tac. Soit une explosion... Le courant inhumain de la foule, Commandé par la peur. M'emportait dans l'ombre béante, D'un grand magasin. Chercher son bonheur? Devant le grand escalier, une l'âme de fond humaine, m'attire en dehors de la foule. Surimpression de corps métamorphosés, en chenille vivante. Si réelle. Comme des millier d'organisme, Grouillant dans ce lieu clos, Entassé près à tout faire éclater, Pareil à ses asticots blanc, Serré dans une boite pour appât. Je... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2010

L'ESCARGOT

La coquille de l'escargot mauve, Trace dans la cendre, Une ligne effilée noire.   Bave, scintille entre les épineux brûlés. Bruit sans fin, de son éternelle chemin. Son corps, comme sa tête, glisse durement.   Il épuise la forme du paysage. Se heurte aux cailloux anguleux. S'enfonçant les vases phosphorescentes, De l'éphémère amère de l'aire.   Plomf! Plif! Flunk! Flouk! Plinf ! Plumf! Finfl! Fluf! Rythme trouvé, Aux Plunf, plunf! Emerveillés.   Large étendues. Terre Humides. Marque ton passage,... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]