03 juin 2011

LA PLAGE UN SOIR

La mer se fond, A chaques nouvelles vagues, Dans le sable. La nuit ce confond dans l'horizon. Devant l'obscuritée, Pourtant tes yeux me regardent. Main dans la main Nous barbotons dans l'eau salée. Nos pieds s'enfoncent à chaques pas. Les étoiles luisent dans tes yeux. Mon amour, nous semblons si heureux. Le reflet de la lune glisse sur l'eau. Nous regardons son reflet. Le peu de lumière nous émerveille. La brise est douce, salée, Nos lèvres ce cherchent. Nos doigts se serrent. Nous retournons dans les dunes. A peine... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 juin 2011

LA TOILE BLANCHE

Cela faisait quelques temps qu'il n'y arrivait plus, il lui manquait l'idée, il en avait l'envi mais il n'avait plus d'originalité.D'abord les jours passèrent puis ce fus les semaines et bientôt le mois, sans peindre. En fait non il peignait il bredouillait la peinture en commençant des toiles sans les finir, gettant des traits sur des feuilles, mais sans réelle certitude, et rien n'aboutissait. Il commençait à devenir irritant et ça femme senti son agacement. Elle connaissait ses momments de doutes que son homme avait de temps en... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2011

ENFIN DELIVRE

Mon sommeil c'est fait en clin d'oeil, Tel un premier né. J'ai dormi tout mon saoûl! J'ai rêver, cette nuit, je m'en rappelle encore. Les images sont nets, et les sensations toujour aussi forte. Au reveil tout était si réel. J'étais présent. Chaques nuits maintenant seront ainsi. Fini les troubles du sommeil, Ses réveils sans fin. Ses yeux qui se referment et ses pensées obscures. Fini cette sensation de solitude, Ses troublent obsessionnelles indéfinassablent, Si présent lors de ses momments interrieur, si fort. Plus... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2011

MERCI LAURENT

C'est soleil aujourd'hui. Le ciel est bleu, Mes sombres pensées disparessent. A force de broyer du noir Le noir à disparu. Ce mal étrange qui m'engluait Tel ce petit moucheron, Dans cette grande toile d'araignée, Qu'était ma vie. Files qui s'entrecroisaient d'espoir, De rencontre futur, passée. Mais était-elle déjà tissée? En tout cas, aujourd'hui, Est un jour nouveau, Car ici, il fait beau.
Posté par pruvots à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2011

QUE SUIS JE PARMIS EUX?

Le néans sape la bêtise, Creuse, s'émancipe. Dans mon esprit, Contradiction, Entre ceux que je suis, Ceux qui m'entourent. Sentiments, ou sensations, De joie, de peur, du malheur... Où chavire la meute? « Déguerpire, vite! » « Avant qu'ils ne reviennent ». L'image s'agrandi Englobe un visage crispé. Des mots défilent autour de lui. Dialogues ou cris? Des gents le pressent. Plus le temps de fuir. Contre plongé, sur la foule en délire. Tout s'enmêle. Eux, le piétinent. Son corps emprisonné, Crache un ultime son. ... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2011

CONSTRUCTION/DECONSTRUCTION

Variations inconsolables D'une nuit sans joie. il gratte le sable. Il cherche lui aussi. Ses mains déguisent, Pétrissent les grains de sable. Des doigts approfondissent le monde. Mais une fois, Les statues sèches, Le soufle du petit jour se lève. Les milles graines de soleil, Alors se dispercent.  
Posté par pruvots à 16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2011

NUIT D'ANGOISSE

Nuit d'oubli, Aux craintes toujours recommencées. Croire aux cycles, Comment dire? Mouvement perpétuel, Régissant l'univers. Tourne, tourne dans ma tête. Ivresse ou folie. Simple phobie inquiétante de l'amour du jour. Chaînon d'un temps manquant, D'une nuit d'oublie, Aux craintes toujours recommencées.  
Posté par pruvots à 23:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mai 2011

COUP DROIT GAGNANT!

Je ping-pong sec! Avec ma raquette en bois. La mousse caresse la balle. Dans un leeft bien placé, elle traverse la table. Le filet tremble mais la balle passe, L'éffet désiré, et multiplié lors du premier rebond. Le bruit de la balle, est comme une fusée, L'adversaire lui, est comme tétanisé. la sphère de plastique blanche fuit vers la droite. Le revers est maladroit, et s'en va dans l'espace. la balle passe, et va flirter avec les anges. Balle de match! Enfin je gagne.  
Posté par pruvots à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 mai 2011

L'AMOUREUSE

Aphrodite chaotique. Incrusté dans les mânes déchus. Dans sa toile sa vie la passion. L'amoureuse modifie sa flêche, Perçant l'impotant, Qui de son olifant, Sonne à tout vent; L'éloge du mica de son visage, des gemmes de ses yeux, De l'étoffe de ses cheveux.
Posté par pruvots à 05:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 avril 2011

SOLITUDE MORTELLE

Solitaire dans cette maison. Pas l'ombre d'une lumière. Seul quelques éclaires, Passent entre , L'âme trouée du volet. Le silence régulier de la maison s'estompe. Mon coeur suit sans bruit. Duo enchanteur monotomne serein, Fuit dans la nuit, Jusqu'au petit matin.
Posté par pruvots à 04:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]